Les 5 éléments : L’EAU

En cette saison hivernale, commençons le bal des éléments avec l’eau !

C’est en hiver que l’Eau, abritant le grand Yin, tire sa plus belle qualité d’énergie.
Mais concrètement, que représente cet élément et quelles sont ses caractéristiques ?
Nous y voilà !

L’eau est associée au froid, à la fin de vie et à la mort… ce qui revient à dire qu’elle est également au commencement de tout !
Eh oui, rappelez-vous, en médecine traditionnelle chinoise, la mort porte en elle la renaissance.
Ainsi, l’Eau peut aussi être symbolisée par la graine qui attend de germer, symbole de vie et de rafraîchissement.
L’eau est capable de contourner les obstacles et de s’adapter aux différentes situations. En devenant vapeur, elle devient même insaisissable.

Les organes plutôt Yin rattachés à l’Eau sont les Reins (pour la partie « hormonale ») et le viscère plutôt Yang est la Vessie qui regroupe également les fonctions de ce que nous considérons, nous occidentaux, comme la partie « urinaire » des Reins.

Chez nos amis les animaux, une personnalité plutôt tournée vers l’élément Eau, et qui est dans un bon équilibre énergétique, correspond à un physique élancé et une ouïe très fine !
Ajoutez à cela une bonne endurance et une résistance aux maladies en général, mais surtout aux atteintes de l’âge.
Avec cela, un tempérament de grand sage, pratique pour les compétitions et les longs trajets ! 

Lorsqu’un déséquilibre énergétique s’installe au niveau de l’élément Eau, celui-ci va s’affaiblir, ce qui pourrait engendrer des problèmes relatifs au squelette ou aux oreilles.
Une sensibilité au froid et aux maladies s’installe, associée à un certain manque de volonté, par exemple au travail.
Les animaux en déséquilibre énergétique en Eau sont susceptibles d’être plus peureux, peu conviviale et moins avenant envers les visiteurs.

une séance de shiatsu permet d’effectuer un rééquilibrage énergétique et de stimuler les organes et leurs fonctions. 
Myriam

Les 5 éléments

D’après la médecine traditionnelle chinoise, les 5 éléments représentent 5 qualités d’énergie qui sont en fait les 5 étapes du cycle de croissance/décroissance du Yin et du Yang vu dans l’article « Le Yin et le Yang » sur le fameux schéma du TAO.

http://petsconcept.fr/blog/2019/12/05/le-yin-et-le-yang/

L’élément Feu illustre l’été, grand Yang et Yang du Yang, alors que l’élément Eau illustre l’hiver, grand Yin et Yin du Yin. Ce sont des phases statiques, des instants d’énergie maximale, particulièrement à l’occasion des solstices.
L’élément Bois exprime le printemps et le Yin décroissant et donc le Yang croissant (pour nous occidentaux, comprenez  par-là la fin de l’hiver et la préparation à l’été).
L’élément Métal exprime quant à lui l’automne et donc l’effet inverse : le Yang décroissant (la fin de l’été) et le Yin croissant (l’arrivée de l’hiver).
Ce sont des phases de mouvement, qui représente la croissance de l’un et la décroissance de l’autre.
L’élément Terre représente la neutralité, le centre, l’équilibre. Cette qualité d’énergie contient les 4 autres en harmonie et c’est le seul élément qui ne représente pas une saison à part entière : on retrouve cette qualité d’énergie pendant une courte période à la fin de chaque saison.

Il existe une certaine dépendance entre les 5 éléments : la qualité d’énergie de l’un impactera sur le suivant, c’est ce qui s’appelle le cycle nourricier : comprenez par là pour simplifier, qu’énergétiquement parlant, ils se nourrissent les uns des autres dans une boucle sans fin… Si l’un est faible, le suivant se retrouvera également affaibli.
Par ailleurs, ils exercent également un certain contrôle les uns sur les autres, permettant de garder une harmonie dans notre corps et dans nos émotions, comme un médiateur pour éviter tous débordements (une faiblesse de l’élément Eau entraînerait un déséquilibre par manque de contrôle chez l’élément Feu par exemple).

Voilà pourquoi, en médecine traditionnelle chinoise, le corps est considéré dans son ensemble : il faut comprendre que les fonctions des organes sont liées entre elles et que, comme pour une suite de domino, la chute de l’un entraîne la chute des suivants.

La théorie des 5 éléments, comme celle du Yin et du Yang, sont des bases théoriques fondamentales afin de comprendre ce qui se passe dans le corps et de pouvoir adapter la séance de shiatsu en fonction. Ces théories peuvent évidemment s’avérer complexes et nécessites bien d’autres connaissances : il s’agit ici uniquement d’une explication simplifiée pour permettre à tous de comprendre sur quoi est basé le raisonnement lors d’une séance de shiatsu et comment cela peut permettre de résoudre certains soucis.
Ne soyez pas déçu, mais le shiatsu n’a rien de magique !
Simplement, cette technique de soin se base sur une façon de faire et d’appréhender le corps, l’esprit et la nature dont nous n’avons pas l’habitude, nous les occidentaux.

Allons ensemble vers l’ouverture d’esprit !
Vous avez des remèdes de grand-mères et autres astuces qui vous maintiennent en forme et vous évite les médicaments ?
Partagez les avec nous en commentaire !
Myriam

Le Yin et le Yang

Nous connaissons tous l’existence du Yin et du yang, mais qu’en est-il de la definition exacte? et surtout, a quoi ça sert?

Selon la théorie de la médecine traditionnelle chinoise, ce sont deux forces fondamentales qui s’opposent mais qui pourtant n’existent relativement que l’une par rapport à l’autre (par exemple le chaud et le froid ou encore le jour et la nuit).
Elles sont aussi complémentaires et interdépendantes : en effet, l’une n’existe pas sans l’autre et il n’y a rien qui soit complètement Yin ou complètement Yang, c’est une coexistence. L’absence de dualité entre ces deux forces entraînerait la mort, mais la mort porte en elle la renaissance !
Ces forces peuvent se transformer mutuellement d’un aspect à l’autre selon les conditions, comme par exemple l’eau qui en chauffant va devenir vapeur : l’eau est plutôt Yin et la vapeur plutôt Yang mais la transformation de l’un en l’autre est possible dans les deux sens selon un cycle immuable.
Plus l’une des deux forces va croitre et prendre de la place, plus l’autre va décroitre mais il existera toujours un peu de l’une dans l’autre, comme représenté sur ce schéma appelé TAO que vous avez sûrement déjà pu rencontrer.
Et oui, les vrais couleurs du Yin et du Yang sont rouge et noir !

Yin représente plutôt le côté ombragé d’une colline et est associé à ce qui est caché, profond, couvert (le nord, le froid, l’humidité,…).

Yang représente plutôt le côté ensoleillé d’une colline et est associé à ce qui est visible, en surface, à découvert (le sud, la chaleur, la sécheresse, …).

Notre bonne santé, ainsi que celle de nos animaux, nécessite une harmonie entre le Yin et le Yang dans le corps. Si un déséquilibre s’installe, la pathologie menace et varie en fonction du type de déséquilibre (vide de Yin, excès de Yang, etc…).

Pour donner des exemples plus concrets, la peau en surface est plutôt Yang, les organes internes sont donc plutôt Yin. Mais attention, les organes entre eux peuvent être plus ou moins Yin ou Yang (ex : les poumons sont plutôt Yang par rapport aux reins car ils sont placés plus haut dans le  corps et en rapport direct avec l’extérieur et les mouvements amples dus à la respiration).
Concernant le sang et les liquides organiques, ceux-ci sont plutôt Yin, alors que les fonctions des organes, la défense, le réchauffement et tous ce qui fait circuler le corps est plutôt Yang.

En espérant que cette petite explication, certes simplifiée, ai pu rendre plus accessible pour vous le mystère du Yin et du Yang !
Myriam

Shiatsu et dermite estivale

Au fils du temps, le terme « dermite estivale » est devenu un fourre-tout dans lequel se classe un grand nombre de pathologies cutanées à caractère saisonnier et que l’on ne maîtrise pas vraiment.
Aujourd’hui, intéressons-nous à la dermite estivale récidivante des équidés, ou DERE, et essayons d’en décrypter les mécanismes.

L’une des causes les plus populaire de cette affection est l’allergie aux piqûres de moucherons et notamment les femelles du genre culicoïdes. Cette coupable idéale va mordre le cheval pour prendre son repas de sang et va ainsi provoquer une réaction allergique à la salive libérée à cet instant.
Une réaction immédiate de démangeaison se fait ressentir environ 20min après la piqûre, puis des réactions retardées se font sentir entre 6 et 48 heures après.
Ces démangeaisons sont très virulentes et oblige le cheval à se gratter de manière très intense, provoquant parfois des lésions plus ou moins grave sur le corps, souvent source d’infections, ainsi que la perte des crins à la base de la queue et au niveau de la crinière à force de frottements.

La DERE est dite récidivante, car une fois déclarée, la pathologie réapparait chaque année, notamment en période estivale et les traitements médicamenteux se révèlent peu efficaces.
Bien que certaines races semblent présenter des prédispositions génétiques, l’ensemble des chevaux sont susceptibles de développer cette réaction.
En revanche, la DERE disposerait d’un facteur héréditaire, laissant apparaître les premières réactions allergique dans les premières années de vie du cheval (entre 2 et 6 ans environ).
La totalité des mécanismes de cette pathologie multifactorielle ne sont cependant pas encore maîtrisés.

Côté SHIATSU, dans le cadre de la dermite estivale par allergie aux morsures de culicoïdes, le système immunitaire est affaibli, ce qui laisse la possibilité à la réaction allergique de se développer.
Qui dit réaction allergique dit FOIE : en effet, le foie occupe la place de drainant dans notre organisme, notamment au niveau sanguin… Les toxines laissées par les culicoïdes passent donc inévitablement par là et charge le foie en toxicité. Affaibli, celui-ci a du mal à faire son travail et il est bon de lui donner un petit coup de pousse avec des compléments alimentaires permettant un drainage hépatique, donc un drainage du foie. Celui-ci est donné à titre d’exemple et fonctionne efficacement, cependant d’autres existent, notamment des drainants de la fonction hépatique et rénale à la fois.

Ajoutez à cela un suivi régulier en shiatsu afin de calmer les démangeaisons en rafraichissant le sang (le sang rempli de toxines qui chauffe est à l’origine de la sensation de démangeaison) et soutenir le fonction hépatique, MEME durant l’hiver, et vous pourrez aider votre cheval à lutter et à améliorer son bien-être de façon considérable.

Par ailleurs, en s’intéressant plus particulièrement à la théorie de la médecine chinoise (MTC), il semblerait que la DERE n’ait pas pour unique cause la femelle culicoïde tant accablée…
D’une part, notons bien que les émotions jouent un grand rôle dans la santé de notre organisme et que en traitant corps et esprit dans leurs globalités, il n’est pas rare de trouver un lien entre l’affaiblissement du système immunitaire et donc du foie, et une émotion stagnante comme par exemple la colère ou la frustration.
D’autre part, en dehors d’un problème de système immunitaire ou d’allergie, il arrive que certains équidés développent cette pathologie, notamment à l’âge adulte, de manière soudaine sans qu’il n’y ait eu de prédispositions particulières. En MTC, ce genre de cas s’apparente à un trop plein émotionnel, comme un vase rempli d’eau qui se met à déborder. Les émotions internes contenues trop longtemps sans solutions adaptées finissent par « ressortir » physiquement.

Si votre cheval commence à se démanger, écartez d’abord les défauts de vermifugation, la teigne ou encore la gale !
Ensuite, essayez de prendre du recul et de penser aux évènements susceptibles de chambouler votre équidé…  A-t-il changé de mode de vie ? Perdu un copain ? Est-il en colère ? Angoissé pour telle ou telle raison ? Soyez attentif à tous changement de comportement et n’oubliez pas qu’à l’âge adulte beaucoup de pathologies puisent leurs sources dans les dérèglements émotionnels que le shiatsu peut vous aider à apaiser.

Contact : infos@petsconcept.fr

Myriam

Le shiatsu, c’est quoi ?

On me demande souvent « Mais le shiatsu c’est quoi ? » ou encore « Mais à quoi ça sert ? » et « ça marche vraiment ? », alors aujourd’hui voilà un petit article pour répondre à vos interrogations de manière simple et clair :

Le shiatsu est né au Japon d’une habitude culturelle de se masser les uns les autres dans les familles pour soigner les maux et s’applique aux animaux sur le même principe que sur les humains depuis les années 80.
SHIATSU veut dire pression des doigts et correspond donc à un massage du corps par pression des doigts sur certaines zones bien définies.

Avec une séance de shiatsu complète, on passe sur tous les corps et on parcourt ainsi les 12 méridiens qui représentent chacun un organe et ses fonctions.
Au delà de l’effet de détente et du bien-être procuré, cela contribue à une stimulation et une amélioration du système immunitaire au sein de l’organisme afin d’offrir à celui-ci la possibilité de se renforcer et de combattre plus aisément les pathogènes externes (moins il y a de faiblesses et de déséquilibres dans l’organisme, moins les pathologies peuvent s’installer).

Cependant, le shiatsu n’est concerné par aucune transmission d’énergies entre le patient et le praticien : en shiatsu, on ne « prend » rien et on ne « transmet » rien, on fait simplement circuler l’énergie dans le corps du patient, pas de comparaison donc avec le magnétisme par exemple.

Quand pratiquer une séance de shiatsu ?

En entretien à chaque changement de saison c’est-à-dire 4 fois par an, ou au minimum 2 fois par an à la sortie de l’hiver et au début de l’automne, les deux périodes les plus propices aux changements climatiques et à l’installation de déséquilibres au niveau de notre organisme.
OU dans un but précis : troubles du comportement, problèmes digestifs, locomoteurs, dermatologiques, etc…

Toute l’analyse et la réflexion de notre travail se base sur la théorie des 5 éléments et du cycle saisonnier ainsi que sur la théorie du Yin et du Yang.
C’est une médecine d’observation de la Nature qui fonctionne selon un certain cycle, rythmé par les saisons. Chaque élément correspond à une saison et à une énergie, le but étant que les énergies et les saisons passent de l’une à l’autre sans accro et sans accumuler de déséquilibres.
Le Yin et le Yang coexistent partout, l’un n’existe pas sans l’autre. Le but est de préserver un niveau égale de Yin et de Yang sans excès de l’un ni de l’autre.
Dans le cas contraire, lorsque l’harmonie du cycle des saison ou l’équilibre entre le Yin et le Yang n’est pas respecté, des troubles peuvent apparaître : ce sont les « symptômes » en médecine occidentale, qui nous alerte et nous mettent sur la piste du mal qui en est la cause.

Une séance de shiatsu fait toujours du bien et peut soulager énormément de maux, il faut cependant savoir que, comme toutes les médecines « douces » ou « alternatives » cela peut parfois prendre du temps. De plus, chaque patient étant unique, chaque corps réagi de façon différente. Ainsi, il est difficile de dire combien de séances seront nécessaire car il faut s’adapter au patient et à ses ressentis.

A qui s’adressent les séances de shiatsu ?

Aux humains comme aux animaux, sans limite d’âge ni contre-indications.

Une séance de shiatsu peut procurer du confort et de la détente, peut aider à améliorer un déséquilibre à l’origine d’une pathologie OU peut permettre de récupérer après un effort ou encore d’optimiser une préparation sportive !

Le déroulement de la séance se gère en fonction de l’âge et de l’état de santé physique et émotionnel.

Myriam