On emmène kiki au ski !

Vous souhaitez partir en vacances à la montagne cet hiver et vous ne voulez pas laisser votre chien ? Hé bien vous avez raison ! Emmenez le avec vous et faite lui profiter aussi des joies du grand air !

Voici quelques conseils de base pour un séjour sans stress :

Tout d’abord, avant le départ, pensez à son alimentation : vous pouvez commencer une cure de compléments alimentaires naturels pour protéger ses articulations et son immunité. Il faudra également prévoir d’augmenter légèrement la ration une fois sur place, en fonction de l’activité physique que vous lui réservez, parce que le grand air, ça creuse !
Si vous prévoyez une grosse augmentation de l’activité physique (promenades plus longues et plus régulières voir randonnées), il est conseillé de le préparer au moins 15 jours avant à ce changement : rallongez les promenades et emmenez-le en terrain varié afin de ne pas brusquer son organisme et ses habitudes du jour au lendemain.
Comme pour les sportifs, c’est l’entraînement qui va permettre de meilleures performances !

Pour les chiens ayant peu de poils ou des poils très courts, ainsi que pour les chiens âgés ou sensibles à l’humidité et au froid, une couverture sera une garantie de chaleur. Veillez à la prendre assez grande pour bien couvrir votre chien, mais assez ajustée pour maintenir correctement la chaleur.

Il existe également des chaussettes permettant de protéger les coussinets de votre chien des gerçures voir des crevasses qui pourraient se former en cas de grand froid.
Une lotion ou une pommade spécifique peut être appliquée sur les coussinets, notamment en prévention, avant et après chaque sortie.

Après les promenades à la montagne, surtout lorsqu’il y a de la neige, il est fortement conseillé de bien nettoyer les pattounes de votre chien à l’eau tiède !
Cela permettra de contrôler si il n’est pas blessé et de supprimer le sel utilisé pour le salage des routes, qui se loge entres les coussinets et que votre chien pourrait par la suite lécher et ingérer… ce qui ne serait pas très recommandée pour son petit estomac !

Dans la même lignée, il est préférable d’éviter que votre chien ne mange de la neige, surtout en grosse quantité, car celle-ci n’est souvent pas « propre » !
Cela pourrait lui causer de nombreux troubles intestinaux, une diarrhée aiguë voir même des soucis neurologiques dans les cas les plus graves.

Outre la neige et le sel sur les routes, attention également à l’antigel, hautement toxique, et aux piles qui contiennent un liquide très nocif.
Du côté des végétaux, les coupables toxiques les plus courants sont le gui, le houx et le sapin (en effet, l’ingestion d’aiguilles peut entraîner des troubles digestifs mécaniques et la sève peut s’avérer irritante).

Dans le cas où votre chien aurait ingéré un toxique, suivez la règle des trois T dès que vous le remarquez :
Temps : n’attendez pas de « voir ce qui se passe »
Téléphone : appelez un service d’urgence vétérinaire immédiatement
Toxique : indiquez le produit et la quantité ingérés avec si possible l’heure à laquelle l’accident à eu lieu

Quand vous partez en vacances avec votre chien, il est impératif de vous renseigner sur les coordonnées du service d’urgence vétérinaire le plus proche afin de partir l’esprit tranquille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *